Retraites de Yoga – Stages de Yoga

La salle de Yoga, coeur du lieuLa première retraite de yoga vient de s’achever !

Que soient remerciés ici tous les participants, une vingtaine de personnes ! Matilde, Rachel, Myriam, Céline, Eva, Idir, Yves, Soazig, Roxane, Lucie, Mireille, Perrine, Fanny, Jocelyne, Sarah, Yanick, Guillaume, Agnès, Tiria, Tatiana, Nathalie, Judith, et Christian, celui qui guide ces rencontres !

Le thème,
l’expérience Yoga : au-delà des peurs et des désirs
est très inspirant et a fait l’objet d’échanges intenses et profonds sur les désirs, les peurs, le plaisir et la souffrance !

Le thème est identique pour toutes les retraites, mais chaque session est unique, car chaque personne présente est unique, dans le temps et dans l’espace de ces rencontres, même si la même personne revient plusieurs fois !

Les prochains rendez-vous à Anâkhyashram :
Stage de yoga ouvert à tous : du 6 au 8 mai : hatha Yoga et méditation
Retraites de Yoga ouvertes à tous :
– du 9 au 19 juillet (2 modules de 5 jours au choix)
– du 31 juillet au 20 août (4 modules de 5 jours au choix)

Pour plus d’information :

http://www.anakhya.org/retraites-de-yoga/

http://www.anakhya.org/stages-de-yoga/

Et  la possibilité de séjourner pour quelques jours, en séjour individuel : consulter http://www.anakhya.org/anakhyashram/vous-souhaitez-venir-sejourner/

Quelques extraits d’enseignements de la retraite de Yoga d’avril 2017…

« Plaisir et souffrance sont inhérents à la vie. Mais le désir du plaisir a remplacé le plaisir, et la peur de la souffrance a remplacé la souffrance.  Nous sommes donc enfermés dans un monde exclusivement mental et émotionnel, ce qui nous laisse complètement en dehors des deux caractéristiques de l’existence puisque nous sommes incarnés : le plaisir et la souffrance. Nous ne pouvons pas vivre sans souffrance, cela va avec la vie incarnée. Un monde sans souffrance n’existe pas. La souffrance est un écart entre ce qui est et ce qu’on veut qui soit. A partir de cet écart, nous avons deux possibilités, l’une consistant à renier cette souffrance et à l’éviter, on attire les choses du côté de la peur, et l’autre d’accepter que cet écart cesse parce que la souffrance est là. Lorsque la souffrance se présente, elle est une capacité pour nous de changer les choses de les transformer. Notre corps se transforme tout le temps, et cela nous fait peur, nos énergies changent tout le temps, et cela nous fait peur, notre psychisme change tout le temps, et cela nous fait peur. Toute expérience de vie est transformation, et c’est cet enseignement continuel de la vie en tant que occasions multiples incessantes de transformations qui est magnifique. Les souffrances et Les plaisirs sont autant de moyens de nous permettre ces changements indispensables . »

« Nous sommes incarnés… Chacun d’entre nous a un corps, et c’est par lui que nous commençons. Il n’existe aucune pratique de Yoga, ni même spirituelle qu’elle qu’elle soit, qui puisse se produire sans la présence d’un corps. Aucune expérience de vie n’existe, qu’elle soit profonde, religieuse, mystique, quel que soit l’état, méditatif, paisible, agité, excité, terrorisé, quel que soit l’état dans lequel on se trouve, le corps est là. Il est tellement là que comme nous ne voyons plus notre nez au milieu de la figure, qu’on ne remarque plus notre corps, qui est là tout le temps. C’est le moment de renouer contact avec sa présence… L’ignorance du corps se fait par l’intellectualisme, ou par le sport, c’est la même ignorance, le même mépris. Il ne s’agit pas de faire faire des trucs au corps ou de nier son utiliser, mais de reconnaître avec simplicité, et avec conscience, sa présence. Il est là. La seule façon de rendre hommage à sa présence, en tant que support de toutes nos expériences, en tant que temple même,  c’est de rentrer dans la sensation… »

« Nous n’avons pas seulement un corps, nous sommes en vie, et ce témoignage de la vie le plus immédiat, le plus continu, est donné par notre souffle… Sans le souffle, rien n’est faisable, tout est étriqué, complètement réduit. Le souffle, ce sont les émotions. Ce sont les échanges que nous avons avec notre milieu, proche ou plus lointain. Si mon sens de l’odorat rentre en contact avec le parfum de l’encens, le souffle se modifie, il se modifie, c’est très proche. Mais si ma mémoire rentre en contact avec une épreuve du passé, alors mon souffle s’accélère. C’est non seulement lointain dans l’espace, mais aussi dans le temps quelquefois. Toutes les émotions quel qu’elles soient passent par le souffle. Connaître son souffle, c’est se connaître, complètement, il n’y a besoin de rien d’autre…
Il n’y a qu’une seule zone pour respirer dans un corps humain, c’est le ventre. Comme nous sommes bernés par la plupart des choses, nous sommes bernés par celle là aussi. Les poumons sont dans le thorax, alors nous on pense que c’est en bougeant le thorax qu’on respire, mais cela ne marche pas, c’est en bougeant le ventre qu’on respire. Si on amène 5 litres d’air dans les poumons par souffle en utilisant son ventre, ça change énormément de choses, et pourtant cela reste une toute petite partie de l’iceberg énergétique. L’autre partie fait rentrer à l’inspiration Prana, l’énergie vitale. Pendant tout un temps on lui prête un caractère mystique, qu’elle n’a absolument pas, mais comme nous ne voyons pas e dont il s’agit, on préfère cela. C’est la 2ème composante qui rentre en soi à chaque inspiration. Quand on expire, le gaz carbonique sort, c’est la composante mécanique, c’est le rôle de l’expiration et c’est très important. Si nous inspirons consciemment, Prana rentre, si nous expirons consciemment, les tensions sortent… »

« La 3ème composante que toutes les spiritualités partagent, c’est la présence d’un esprit. Pas seulement des pensées. Il y a une différence fondamentale entre la pensée et l’esprit. La pensée se balade dans les trois temps, passé, présent et futur, au gré des fantaisies qui nous animent, au gré de nos peurs et de nos désirs. L’esprit lui est forcément dans l’instant présent, il est juste émerveillé par toutes les sensations du corps, par toutes les émotions, énergies, que présente le souffle. »

« Que vos pensées durant ces cinq jours, autant que possible, soient tournées vers l’instant présent, ce que vous vivez exactement, rien d’autre. »

« Ce qui a été respiré, ressenti et pensé, se transforme en une présence qui n’est que vibration, on sent le corps vibrer. L’art du Yoga est quelque chose de très simple sur le papier. A travers l’acte, la présence du corps, du souffle, des pensées, mettre en vibration tout ce que nous sommes, de manière plus ou moins intense, plus ou moins exceptionnelle bien-sûr, c’est tout, il n’y a rien d’autre à faire. Tout vibre dans l’univers, ce que nous sommes n’en fait pas exception. Mais nous sommes souvent très occupés, on ne vibre plus. »

Le printemps est bien là !

Quoi de neuf à Anâkhya !

Nous accueillons un stage de yoga samedi et dimanche prochain, ouvert à tous :
Le développement de Tapas, l’ardeur intérieure dans la pratique du Yoga

Des participants nous rejoignent dès aujourd’hui. Il reste de la place, alors n’hésitez pas 😉 !

Les autres dates : ici

Les autre modes de séjour : nouvelles pages ajoutées pour éclairer chacun sur les possibilités de séjour ici…

Nous préparons le potager, fabriquons un abri pour les matériaux, bois et machines, recevons des karma-yogi… et yogini !

Demain vendredi 17 mars, une assemblée générale de l’association les jardins d’Anâkhya est prévue ici.

Et toujours nos deux rendez-vous matin et soir dans le coeur du lieu pour les pratiques de Yoga, méditation et techniques, le rappel au quotidien de ce qui fait sens pour nous !

La nature s’éveille de l’hiver et ça se voit partout !

????????????????????????????????????

Jabron-avril15-01

 

 

Séjours à Anâkhyashram

Janvier est passé…

A Anâkhya, nous avons reçu des visiteurs, séjournant d’un jour à quelques jours : Aurore, Laure, Françoise, David, Fabrice, Sarah…

Ce qui a été fait : le nettoyage des talus autour de la bâtisse, la protection de certains arbres contre le gel, la confection d’un nouveau composteur, la plantation de deux clématites à l’entrée de la maison.

20170117_102405  20170117_102258

anakhya01-2017-14

Le bassin a été gelé une grande partie du mois et le dégel s’est produit à la fin janvier !

????????????????????????????????????

Et la poursuite par Yanick,  Christian, Sarah, de la réfection d’une pièce qui servira à l’entreposage des fruits et légumes : enduits, pose d’une fenêtre, passage des câbles pour l’électricité…

ankhya-01-2017 (26)  ankhya-01-2017 (30)

Et la pratique, ce rendez-vous quotidien avec soi… à 6h30 et à 18h00.

anakhya01-2017-21Et le seva, quotidien : on nourrit les animaux (nos deux chattes), les plantes d’intérieur, on nettoie les espaces utilisés, on pourvoit au feu en continu avec le poêle de la cuisine et deux fois par jour avec celui de la salle de pratique, on vide le seau à compost, on prépare les repas… et on savoure les instants de partage, d’échanges autour de la pratique du Yoga, de ce qu’on vit, et des moyens pour atténuer les souffrances.

Dans une semaine va démarrer le premier stage ouvert à tous de l’année 2017, du 17 au 19 février sur le thème : « La voie du Hatha-Yoga : au delà de l’effort et de la performance, atteindre l’intensité et le lâcher prise  ‘.

Il reste des places, alors n’hésitez pas !

Stages et retraites de Yoga à Anâkhya, ou séjours individuels, tout est possible.

Précisions et calendrier des stages et retraites sur le site internet de Manolaya.

Si vous souhaitez séjourner en individuel, merci de nous envoyer un message avec les dates et la durée prévues,  la motivation qui vous pousse à séjourner dans ce type de lieu, votre pratique du Yoga. Mail contact   [at] anakhya.org

????????????????????????????????????

 

 

Bonne nouvelle année 2017 !

IMG_0476Une fois par an ou mieux, chaque jour,  chaque instant, souhaitons que notre vision s’élargisse, que nos efforts soient portés vers plus de compréhension, plus d’amour, plus de compassion, plus de paix et de joie, que nos désirs et nos peurs diminuent leur pression.

La voie du Yoga dit « classique », commence par la mise en place d’attitudes intérieures qui sont bien souvent passées sous silence… Bien dommage !

Yama (réfrènements) et Niyama (disciplines) sont la base, celle d’où s’érige tout l’édifice Yoga… et sont proposés avant les asana (postures), ce qui signifie que ces réfrènements et ces disciplines « devraient » être intégrés dans la pratique des asana… !

stage yoga retraite yoga

Chacun de ces réfrènements et disciplines représente un travail d’introspection et de réflexion immense…

Les 8 étapes du Yoga sont :

Yama : Les réfrènements : Non-violence (ahimsa), Vérité (satya),Absence de vol (asteya), Continence (brahmacarya), Pauvreté (aparigraha),

Niyama : Les disciplines :Saucha : pureté, Samtosa : contentement,Tapah : ascèse, austérité, Svâdhyâya , Isvara pranidhâna: dévotion à l’être omniscient, méditation sur la divinité.

Les autres étapes :

Asana : Les postures

Pranayama : Les respirations

Pratyahara : Le retournement des sens

Dharana : Les concentrations

Dhyana : La méditation

Samadhi : la libération

Prochain stage de Yoga à Anâkhyashram, ouvert à tous :  du vendredi 17 à 10h au dimanche 19 février 2017 à 17h

Thème :
La voie du Hatha-Yoga : au delà de l’effort et de la performance, 
atteindre l’intensité et le lâcher prise  

Organisateur : Centre de Yoga Manolaya

Séjours individuels : il est possible de venir séjourner en individuel, sous différentes modalités, n’hésitez pas à nous contacter !